supports de cours

vi.JPG
Capture.JPG

Laszló Moholy-Nagy

Nouvelle méthode d'approche.

Le design pour la vie

«New method of approach: design for life»

in Vision in Motion, Chicago:

Paul Theobald, 1947, pp.33-62. 
Trad. en langue française

in Peinture Photographie Film,

et autres écrits sur la photographie, Paris:

Folio essais, 2007, pp.278-306.

I'm a title. Click to edit me.

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me. It’s easy. Just click “Edit Text” or double click me to add your own content and make changes to the font. Feel free to drag and drop me anywhere you like on your page. I’m a great place for you to tell a story and let your users know a little more about you.

 

Tip: Use this area to describe one of your services. You can change the title to the service you provide and use this text area to describe your service. Feel free to change the image.

SOMMAIRE

 

Le design industriel, un nouveau regard sur la vie
Axiomes
Qualité de relations
Le design: une attitude, pas une profession
Les potentialités du design
Inertie mentale
Formes
L'ère de l'assemblage
Profilage
Nouvelles conditions de travail
Autres implications sociales
Economies de production
Le rôle de l'intuition
Avant-garde
Diffusion du savoir
Adaptation des esprits

2.JPG
coca.JPG
sullivan.JPG
lw.JPG

Frank Lloyd Wright 

L'avenir de l'architecture (1910),

Paris : Éditions du Linteau, 2003, p. 251

3.JPG
4.JPG
5.JPG
6.JPG
grow.JPG

Vincent Beaubois 

(philosophe HAR Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
Morphogenèses du cadre de vie,

des formes techniques aux formes de vie

j.JPG

Documents réunis par

Jocelyn De Noblet in ,

Design introduction à l'histoire de l'évolution des formes industrielles de 1820 à aujourd'hui,

éditions Stock - Chêne, 1974

7.JPG
8.JPG
9.JPG
10.JPG
11.JPG
12.JPG
13.JPG
15.JPG
102cda95029f4f87904b0e725640eebc.gif
cinorama.JPG
daniel.JPG

Daniel Weil, 

Small Door Radio, 1985

Daniel Weil, Radio in a bag,

Design Council Londres

Josef Albers, Jouet

1923

ppp.JPG

Du haut du Pont Transbordeur, Marseille, 1929, László Moholy-Nagy Photos Archives Alain Fleig, Angers.

86723.jpg

László Moholy-Nagy, Vue de Berlin depuis la tour de la Radio, 1928

17.JPG
18.JPG
19.JPG
4a3a186259e9c247a830df1568e08b44_origina

Lászlò Moholy-Nagy, Modulateur-espace-lumière, 1930

La sculpture le Modulateur-espace-lumière de Moholy-Nagy, formée de pièces de métal, de plastique et de bois, est constituée d'une variété de surfaces mates et lustrées. Un plan circulaire est divisé en trois sections égales, détenant chacune différents mécanismes, servant à élever des disques, faire tourner une spirale en verre et déplacer des drapeaux de métal. Tout l'ensemble effectue une rotation à toutes les quarante secondes et un ensemble de 116 lampes colorées de couleurs primaires et de rouge, bleu, vert et blanc est projeté sur la surface. Cette sculpture donne forme et mouvement à la lumière projetée sur les différentes surfaces.
Moholy-Nagy fait la conception de cette première œuvre cinétique en 1922, mais ne la produit qu'en 1930, avec l'aide de l'ingénieur Stefan Sebök. Le Modulateur-espace-lumière devient le sujet abstrait d'un de ses films Jeu de lumière: noir-blanc-gris en 1930. L'artiste désignait sa sculpture comme la description de la transparence en action.